Recherchez par :





Choisissez une date
2017-11-25 2018-01-06 Voici une " folle journée ", où l'énergie se dispute au désordre, et au terme de laquelle Figaro parvient à déjouer les manoeuvres d'un Comte volage.

Faire échouer dans son dessein un maître absolu, que son rang, sa fortune, sa prodigalité rendent tout puissant pour l'accomplir. Ne voilà rien de plus. La pièce est sous vos yeux. 

L'originalité et l'intérêt de la pièce sont dans la critique des abus. L'intrigue masque les messages sociaux dans un mouvement de débauche, de gaieté et d'énergie. Figaro veut épouser Suzanne.

Marceline, la vieille gouvernante de Bartholo, veut épouser Figaro qu'elle tient par la reconnaissance de dette qu'il a jadis signée. Elle n'a pas encore reconnu en lui le fils qu'elle a jadis perdu.

Le Comte Almaviva (l'ancien partenaire de Figaro est devenu son adversaire) prétend ravir Suzanne à Figaro. La Comtesse Rosine espère bien reconquérir son époux volage.

Le jeune Chérubin, amoureux de sa marraine, fait figure de rival ingénu du Comte, dont il suscite la colère... 
Il s'agit véritablement d'une comédie d'intrigue, mais aussi d'une comédie satirique puisque la justice est ridiculisée. La condition des femmes est évoquée : " traitées en mineures pour nos biens, punies en majeures pour nos fautes " s'exclame Marceline.Les injustes privilèges de la société féodale sont dénoncés " vous vous êtes donné la peine de naître, rien de plus " remarque à juste titre Figaro dans sa tirade à l'acte V scène 3. 

Beaumarchais remet donc en cause le principe de la naissance. Ainsi la rivalité entre le Comte et Figaro semble un conflit historique ou politique entre un Ancien Régime moribond, s'accrochant à ses privilèges uniques, et un monde nouveau plein de jeunesse, de promesses et d'incertitudes. 

Le Mariage de Figaro n'est certes pas une pièce révolutionnaire (Beaumarchais s'en défend d'ailleurs dans sa préface, même si cela semble aussi une manière de se protéger des censeurs) mais il justifie sans doute le mot de Beaumarchais : " qui dit auteur dit oseur ".
Théâtre Espace Marais
- PARIS
Théâtre / Comédie Classique
Du 25-11-2017 au 06-01-2018
Jusqu'à - 54%
Pour les valets et les maîtres, une folle journée, des déguisements, des quiproquos... Tout va si vite dans cette course au bonheur !
Durée : 105 minutes - Théâtre (120 places)

Metteur en scène : Michel Bouttier

DESCRIPTION
Voici une " folle journée ", où l'énergie se dispute au désordre, et au terme de laquelle Figaro parvient à déjouer les manoeuvres d'un Comte volage.

Faire échouer dans son dessein un maître absolu, que son rang, sa fortune, sa prodigalité rendent tout puissant pour l'accomplir. Ne voilà rien de plus. La pièce est sous vos yeux. 

L'originalité et l'intérêt de la pièce sont dans la critique des abus. L'intrigue masque les messages sociaux dans un mouvement de débauche, de gaieté et d'énergie. Figaro veut épouser Suzanne.

Marceline, la vieille gouvernante de Bartholo, veut épouser Figaro qu'elle tient par la reconnaissance de dette qu'il a jadis signée. Elle n'a pas encore reconnu en lui le fils qu'elle a jadis perdu.

Le Comte Almaviva (l'ancien partenaire de Figaro est devenu son adversaire) prétend ravir Suzanne à Figaro. La Comtesse Rosine espère bien reconquérir son époux volage.

Le jeune Chérubin, amoureux de sa marraine, fait figure de rival ingénu du Comte, dont il suscite la colère... 
Il s'agit véritablement d'une comédie d'intrigue, mais aussi d'une comédie satirique puisque la justice est ridiculisée. La condition des femmes est évoquée : " traitées en mineures pour nos biens, punies en majeures pour nos fautes " s'exclame Marceline.Les injustes privilèges de la société féodale sont dénoncés " vous vous êtes donné la peine de naître, rien de plus " remarque à juste titre Figaro dans sa tirade à l'acte V scène 3. 

Beaumarchais remet donc en cause le principe de la naissance. Ainsi la rivalité entre le Comte et Figaro semble un conflit historique ou politique entre un Ancien Régime moribond, s'accrochant à ses privilèges uniques, et un monde nouveau plein de jeunesse, de promesses et d'incertitudes. 

Le Mariage de Figaro n'est certes pas une pièce révolutionnaire (Beaumarchais s'en défend d'ailleurs dans sa préface, même si cela semble aussi une manière de se protéger des censeurs) mais il justifie sans doute le mot de Beaumarchais : " qui dit auteur dit oseur ".
Calendrier





Cliquez d'abord sur une date




Voici une " folle journée ", où l'énergie se dispute au désordre, et au terme de laquelle Figaro parvient à déjouer les manoeuvres d'un Comte volage.

Faire échouer dans son dessein un maître absolu, que son rang, sa fortune, sa prodigalité rendent tout puissant pour l'accomplir. Ne voilà rien de plus. La pièce est sous vos yeux. 

L'originalité et l'intérêt de la pièce sont dans la critique des abus. L'intrigue masque les messages sociaux dans un mouvement de débauche, de gaieté et d'énergie. Figaro veut épouser Suzanne.

Marceline, la vieille gouvernante de Bartholo, veut épouser Figaro qu'elle tient par la reconnaissance de dette qu'il a jadis signée. Elle n'a pas encore reconnu en lui le fils qu'elle a jadis perdu.

Le Comte Almaviva (l'ancien partenaire de Figaro est devenu son adversaire) prétend ravir Suzanne à Figaro. La Comtesse Rosine espère bien reconquérir son époux volage.

Le jeune Chérubin, amoureux de sa marraine, fait figure de rival ingénu du Comte, dont il suscite la colère... 
Il s'agit véritablement d'une comédie d'intrigue, mais aussi d'une comédie satirique puisque la justice est ridiculisée. La condition des femmes est évoquée : " traitées en mineures pour nos biens, punies en majeures pour nos fautes " s'exclame Marceline.Les injustes privilèges de la société féodale sont dénoncés " vous vous êtes donné la peine de naître, rien de plus " remarque à juste titre Figaro dans sa tirade à l'acte V scène 3. 

Beaumarchais remet donc en cause le principe de la naissance. Ainsi la rivalité entre le Comte et Figaro semble un conflit historique ou politique entre un Ancien Régime moribond, s'accrochant à ses privilèges uniques, et un monde nouveau plein de jeunesse, de promesses et d'incertitudes. 

Le Mariage de Figaro n'est certes pas une pièce révolutionnaire (Beaumarchais s'en défend d'ailleurs dans sa préface, même si cela semble aussi une manière de se protéger des censeurs) mais il justifie sans doute le mot de Beaumarchais : " qui dit auteur dit oseur ".
Commentaires

Vous devez vous connecter pour laisser votre avis pour le spectacle Le mariage de Figaro


Il n'y a pas de commentaires pour ce spectacle
Conditions générales de vente

Retrait des places
Vous devez retirer vos billets exclusivement au guichet de la salle de spectacle 20 à 30 minutes avant le début de la représentation :
En présentant votre mail de confirmation au guichet.
Nous vous remercions de préciser que vous avez reservé par Agenda Spectacles.

Placement en salle
Les places que vous réservez par Agenda Spectacles sont groupées et côtes à côtes.

Annulation du spectacle
Un billet de spectacle ne peut être ni repris, ni échangé, ni revendu (loi du 27 juin 1919) : aucune demande d'échange, d'annulation ou de remboursement ne sera recevable après le paiement de la réservation, sauf en cas d'annulation du spectacle.
Si vous effectuez une commande de places supplémentaires, le théâtre vous placera au plus près de votre première réservation, dans la limite des places disponibles.

Invitation
Le site Agendaspectacles.fr délivre des invitations à ces membres aucune invitation ne sera ni repris, ni échangé, ni revendu (loi du 27 juin 1919) : aucune demande d'échange, d'annulation ou de remboursement ne sera recevable après la réservation, sauf en cas d'annulation du spectacle. 

Paiement sécurisé
Le système de paiement adopté par AGENDA SPECTACLES ET LA SOCIETE GENERALE utilise le protocole de sécurité SSL 3.0 pour organiser le cryptage des informations confidentielles (numéro de carte bancaire, date d'expiration) que vous nous communiquez. A aucun moment, le numéro de carte bancaire ne transite sur notre serveur courante.