Recherchez par :





Choisissez une date
2019-03-31 2019-05-26 Certains épousent leur professeur de théâtre. Lui s'est mis à la colle avec celle qui fut sa baby-sitter : la radio. Enfant, elle lui tenait compagnie dans une maison vide d'amour. Dans le gros poste Telefunken (" Deutsche Qualität "), comme dans la voix de Charles Trenet, il voyait briller la mer, des abbés à bicyclette, des soldats bardés de fer, le 14 Juillet en fête...

Le monde n'arrivait jusqu'à lui qu'en empruntant des timbres de voix.
Il les a encore à l'oreille. 

Pensionnaire, le poste à galène, caché sous les draps, lui offrit quantités de lignes de fuite et d'issues de secours, payables de quelques dimanches de colle. Etudiant, la radio le présenta à la chanson : il ne la quitta plus.

Elle devint pour lui une famille, un refuge, une force, une échappatoire, un bien enfin commun. A 30 ans, au sortir d'une adolescence qui n'avait que trop traîné, la radio et lui officialisèrent leur liaison.

Ensemble ils naviguèrent d'ondes en ondes nouant au passage avec des inconnus des deux sexes et des trois âges des amitiés à la vie à la mort qu'aucune rencontre n'abîma jamais. Aujourd'hui, il s'interroge à haute voix : "Si je n'avais pas fait ce métier, aurait-il fallu que je travaille" ?
Lucernaire
- PARIS
Théâtre / Seul(e) en Scène
Du 31-03-2019 au 26-05-2019
Jusqu'à - 21%
Causerie drôlatique de Philippe Meyer, illustrée en musique et en chansons, autour de ses aventures radiophoniques, personnelles et professionnelles.
Durée : 75 minutes - Théâtre (110 places)

Auteur : Philipppe Meyer 
Artiste : Philippe Meyer
Metteur en scène : Benoit Carre

DESCRIPTION
Certains épousent leur professeur de théâtre. Lui s'est mis à la colle avec celle qui fut sa baby-sitter : la radio. Enfant, elle lui tenait compagnie dans une maison vide d'amour. Dans le gros poste Telefunken (" Deutsche Qualität "), comme dans la voix de Charles Trenet, il voyait briller la mer, des abbés à bicyclette, des soldats bardés de fer, le 14 Juillet en fête...

Le monde n'arrivait jusqu'à lui qu'en empruntant des timbres de voix.
Il les a encore à l'oreille. 

Pensionnaire, le poste à galène, caché sous les draps, lui offrit quantités de lignes de fuite et d'issues de secours, payables de quelques dimanches de colle. Etudiant, la radio le présenta à la chanson : il ne la quitta plus.

Elle devint pour lui une famille, un refuge, une force, une échappatoire, un bien enfin commun. A 30 ans, au sortir d'une adolescence qui n'avait que trop traîné, la radio et lui officialisèrent leur liaison.

Ensemble ils naviguèrent d'ondes en ondes nouant au passage avec des inconnus des deux sexes et des trois âges des amitiés à la vie à la mort qu'aucune rencontre n'abîma jamais. Aujourd'hui, il s'interroge à haute voix : "Si je n'avais pas fait ce métier, aurait-il fallu que je travaille" ?
Calendrier





Cliquez d'abord sur une date




Certains épousent leur professeur de théâtre. Lui s'est mis à la colle avec celle qui fut sa baby-sitter : la radio. Enfant, elle lui tenait compagnie dans une maison vide d'amour. Dans le gros poste Telefunken (" Deutsche Qualität "), comme dans la voix de Charles Trenet, il voyait briller la mer, des abbés à bicyclette, des soldats bardés de fer, le 14 Juillet en fête...

Le monde n'arrivait jusqu'à lui qu'en empruntant des timbres de voix.
Il les a encore à l'oreille. 

Pensionnaire, le poste à galène, caché sous les draps, lui offrit quantités de lignes de fuite et d'issues de secours, payables de quelques dimanches de colle. Etudiant, la radio le présenta à la chanson : il ne la quitta plus.

Elle devint pour lui une famille, un refuge, une force, une échappatoire, un bien enfin commun. A 30 ans, au sortir d'une adolescence qui n'avait que trop traîné, la radio et lui officialisèrent leur liaison.

Ensemble ils naviguèrent d'ondes en ondes nouant au passage avec des inconnus des deux sexes et des trois âges des amitiés à la vie à la mort qu'aucune rencontre n'abîma jamais. Aujourd'hui, il s'interroge à haute voix : "Si je n'avais pas fait ce métier, aurait-il fallu que je travaille" ?
Commentaires

Vous devez vous connecter pour laisser votre avis pour le spectacle Philippe Meyer dans Ma radio, histoire amoureuse

Il y a 1 avis pour Philippe Meyer dans Ma radio, histoire amoureuse

Philippe Meyer dans Ma radio, histoire amoureuse Philippe Meyer dans Ma radio, histoire amoureuse
0 5 1
Certains épousent leur professeur de théâtre. Lui s'est mis à la colle avec celle qui fut sa baby-sitter : la radio. Enfant, elle lui tenait compagnie dans une maison vide d'amour. Dans le gros poste Telefunken (" Deutsche Qualität "), comme dans la voix de Charles Trenet, il voyait briller la mer, des abbés à bicyclette, des soldats bardés de fer, le 14 Juillet en fête...

Le monde n'arrivait jusqu'à lui qu'en empruntant des timbres de voix.
Il les a encore à l'oreille. 

Pensionnaire, le poste à galène, caché sous les draps, lui offrit quantités de lignes de fuite et d'issues de secours, payables de quelques dimanches de colle. Etudiant, la radio le présenta à la chanson : il ne la quitta plus.

Elle devint pour lui une famille, un refuge, une force, une échappatoire, un bien enfin commun. A 30 ans, au sortir d'une adolescence qui n'avait que trop traîné, la radio et lui officialisèrent leur liaison.

Ensemble ils naviguèrent d'ondes en ondes nouant au passage avec des inconnus des deux sexes et des trois âges des amitiés à la vie à la mort qu'aucune rencontre n'abîma jamais. Aujourd'hui, il s'interroge à haute voix : "Si je n'avais pas fait ce métier, aurait-il fallu que je travaille" ?
Philippe Meyer dans Ma radio, histoire amoureuse
0 5
Comme toujours un très bon moment, on ne se lasse pas de Philippe Meyer !
SYLVIE de Paris 5ème notenotenotenotenote
le 18-03-2019 à 09:28
Comme toujours un très bon moment, on ne se lasse pas de Philippe Meyer !

Conditions générales de vente

Retrait des places
Vous devez retirer vos billets exclusivement au guichet de la salle de spectacle 20 à 30 minutes avant le début de la représentation :
En présentant votre mail de confirmation au guichet.
Nous vous remercions de préciser que vous avez reservé par Agenda Spectacles.

Placement en salle
Les places que vous réservez par Agenda Spectacles sont groupées et côtes à côtes.

Annulation du spectacle
Un billet de spectacle ne peut être ni repris, ni échangé, ni revendu (loi du 27 juin 1919) : aucune demande d'échange, d'annulation ou de remboursement ne sera recevable après le paiement de la réservation, sauf en cas d'annulation du spectacle.
Si vous effectuez une commande de places supplémentaires, le théâtre vous placera au plus près de votre première réservation, dans la limite des places disponibles.

Invitation
Le site Agendaspectacles.fr délivre des invitations à ces membres aucune invitation ne sera ni repris, ni échangé, ni revendu (loi du 27 juin 1919) : aucune demande d'échange, d'annulation ou de remboursement ne sera recevable après la réservation, sauf en cas d'annulation du spectacle. 

Paiement sécurisé
Le système de paiement adopté par AGENDA SPECTACLES ET LA SOCIETE GENERALE utilise le protocole de sécurité SSL 3.0 pour organiser le cryptage des informations confidentielles (numéro de carte bancaire, date d'expiration) que vous nous communiquez. A aucun moment, le numéro de carte bancaire ne transite sur notre serveur courante.