Recherchez par :





Choisissez une date
2019-05-20 2019-05-21 En finir avec la construction européenne, retrouver la prétendue « âme des nations », renouer avec une « identité perdue » qui n’existe que dans l’imagination des démagogues, tel est le programme commun aux forces populistes qui prospèrent sur tout le continent. 

C’est dans ce climat délétère que se dérouleront, dans les derniers jours de mai 2019, des élections européennes qui, si rien ne change, si rien ne vient endiguer la vague qui enfle et qui pousse et qui monte et si, du fond des peuples, ne sourd un regain de vitalité et de révolte, risquent d’être les plus calamiteuses que nous ayons connues.Je suis de ceux qui ne veulent ni ne peuvent prendre leur parti de cette catastrophe.

Je suis de ces patriotes européens, plus nombreux qu’on ne le croit mais trop souvent, hélas, défaitistes et silencieux, qui savent que se joue là une bataille qui va bien au-delà des discordes politiques traditionnelles. 

Et mon pari sur l’Europe, ma croyance en cette grande Idée dont nos pères nous ont transmis le legs, ma conviction qu’elle seule, cette Idée, a eu la force, hier, de hisser nos peuples au-dessus d’eux-mêmes et de leur passé criminel et qu’elle seule aura la force, demain, de conjurer le retour des démons, celui des totalitarismes et celui, en conséquence, de la crise et de la misère -  tout cela me tient trop à cœur, tout cela m’est, depuis la chute du Mur de Berlin, l’objet d’un engagement personnel trop vital et trop constant, pour que je puisse, trente ans plus tard, me résoudre à baisser les bras. 

De là, l’idée de reprendre et adapter Hôtel Europe, cette pièce de colère et d’espoir écrite en 2014.

Et de là l’idée de prendre mon bâton de pèlerin et de partir en campagne avec, pour arme et bagages, cet hymne à l’Europe que j’irai interpréter, moi-même, dans une quinzaine de villes.

Une tournée comme un appel. Un voyage comme une invitation au sursaut. 

La contribution d’un écrivain à la nouvelle résistance européenne qui doit s’organiser sans tarder.
Bernard-Henri Lévy
Théâtre Antoine
- PARIS
Théâtre / Seul(e) en Scène
Du 20-05-2019 au 21-05-2019
La déesse Europe est en péril. De partout montent les critiques, les outrages, les désertions. Attaquée de l’intérieur, cette terre du soir semble privée d’avenir.
Durée : 80 minutes - Théâtre (790 places)

DESCRIPTION
En finir avec la construction européenne, retrouver la prétendue « âme des nations », renouer avec une « identité perdue » qui n’existe que dans l’imagination des démagogues, tel est le programme commun aux forces populistes qui prospèrent sur tout le continent. 

C’est dans ce climat délétère que se dérouleront, dans les derniers jours de mai 2019, des élections européennes qui, si rien ne change, si rien ne vient endiguer la vague qui enfle et qui pousse et qui monte et si, du fond des peuples, ne sourd un regain de vitalité et de révolte, risquent d’être les plus calamiteuses que nous ayons connues.Je suis de ceux qui ne veulent ni ne peuvent prendre leur parti de cette catastrophe.

Je suis de ces patriotes européens, plus nombreux qu’on ne le croit mais trop souvent, hélas, défaitistes et silencieux, qui savent que se joue là une bataille qui va bien au-delà des discordes politiques traditionnelles. 

Et mon pari sur l’Europe, ma croyance en cette grande Idée dont nos pères nous ont transmis le legs, ma conviction qu’elle seule, cette Idée, a eu la force, hier, de hisser nos peuples au-dessus d’eux-mêmes et de leur passé criminel et qu’elle seule aura la force, demain, de conjurer le retour des démons, celui des totalitarismes et celui, en conséquence, de la crise et de la misère -  tout cela me tient trop à cœur, tout cela m’est, depuis la chute du Mur de Berlin, l’objet d’un engagement personnel trop vital et trop constant, pour que je puisse, trente ans plus tard, me résoudre à baisser les bras. 

De là, l’idée de reprendre et adapter Hôtel Europe, cette pièce de colère et d’espoir écrite en 2014.

Et de là l’idée de prendre mon bâton de pèlerin et de partir en campagne avec, pour arme et bagages, cet hymne à l’Europe que j’irai interpréter, moi-même, dans une quinzaine de villes.

Une tournée comme un appel. Un voyage comme une invitation au sursaut. 

La contribution d’un écrivain à la nouvelle résistance européenne qui doit s’organiser sans tarder.
Bernard-Henri Lévy
Calendrier





Cliquez d'abord sur une date




En finir avec la construction européenne, retrouver la prétendue « âme des nations », renouer avec une « identité perdue » qui n’existe que dans l’imagination des démagogues, tel est le programme commun aux forces populistes qui prospèrent sur tout le continent. 

C’est dans ce climat délétère que se dérouleront, dans les derniers jours de mai 2019, des élections européennes qui, si rien ne change, si rien ne vient endiguer la vague qui enfle et qui pousse et qui monte et si, du fond des peuples, ne sourd un regain de vitalité et de révolte, risquent d’être les plus calamiteuses que nous ayons connues.Je suis de ceux qui ne veulent ni ne peuvent prendre leur parti de cette catastrophe.

Je suis de ces patriotes européens, plus nombreux qu’on ne le croit mais trop souvent, hélas, défaitistes et silencieux, qui savent que se joue là une bataille qui va bien au-delà des discordes politiques traditionnelles. 

Et mon pari sur l’Europe, ma croyance en cette grande Idée dont nos pères nous ont transmis le legs, ma conviction qu’elle seule, cette Idée, a eu la force, hier, de hisser nos peuples au-dessus d’eux-mêmes et de leur passé criminel et qu’elle seule aura la force, demain, de conjurer le retour des démons, celui des totalitarismes et celui, en conséquence, de la crise et de la misère -  tout cela me tient trop à cœur, tout cela m’est, depuis la chute du Mur de Berlin, l’objet d’un engagement personnel trop vital et trop constant, pour que je puisse, trente ans plus tard, me résoudre à baisser les bras. 

De là, l’idée de reprendre et adapter Hôtel Europe, cette pièce de colère et d’espoir écrite en 2014.

Et de là l’idée de prendre mon bâton de pèlerin et de partir en campagne avec, pour arme et bagages, cet hymne à l’Europe que j’irai interpréter, moi-même, dans une quinzaine de villes.

Une tournée comme un appel. Un voyage comme une invitation au sursaut. 

La contribution d’un écrivain à la nouvelle résistance européenne qui doit s’organiser sans tarder.
Bernard-Henri Lévy
Commentaires

Vous devez vous connecter pour laisser votre avis pour le spectacle Looking for Europe


Il n'y a pas de commentaires pour ce spectacle
Conditions générales de vente

Retrait des places
Vous devez retirer vos billets exclusivement au guichet de la salle de spectacle 20 à 30 minutes avant le début de la représentation :
En présentant votre mail de confirmation au guichet.
Nous vous remercions de préciser que vous avez reservé par Agenda Spectacles.

Placement en salle
Les places que vous réservez par Agenda Spectacles sont groupées et côtes à côtes.

Annulation du spectacle
Un billet de spectacle ne peut être ni repris, ni échangé, ni revendu (loi du 27 juin 1919) : aucune demande d'échange, d'annulation ou de remboursement ne sera recevable après le paiement de la réservation, sauf en cas d'annulation du spectacle.
Si vous effectuez une commande de places supplémentaires, le théâtre vous placera au plus près de votre première réservation, dans la limite des places disponibles.

Invitation
Le site Agendaspectacles.fr délivre des invitations à ces membres aucune invitation ne sera ni repris, ni échangé, ni revendu (loi du 27 juin 1919) : aucune demande d'échange, d'annulation ou de remboursement ne sera recevable après la réservation, sauf en cas d'annulation du spectacle. 

Paiement sécurisé
Le système de paiement adopté par AGENDA SPECTACLES ET LA SOCIETE GENERALE utilise le protocole de sécurité SSL 3.0 pour organiser le cryptage des informations confidentielles (numéro de carte bancaire, date d'expiration) que vous nous communiquez. A aucun moment, le numéro de carte bancaire ne transite sur notre serveur courante.