Recherchez par :





Choisissez une date
2019-01-24 2019-01-24 Instruction générale, sous-titrée Dernières conséquences de la stomatologie. est initialement publiée dans la revue russe Le Journal de Pétersbourg, numéro 268, du 30 septembre 1885, C'est une nouvelle féroce sur le monde des charlatans en médecine.

Pierre, un dentiste sans le sou, rend visite à son collègue et ami Frantz, un Allemand qui a réussi dans ce métier. Pourquoi suis-je si pauvre et toi si riche lui demande-t-il ? Frantz lui fait la leçon : tout est dans le cadre, l'apparence.

Si tu as une entré sordide et un mobilier miséreux, c'est que tu es pauvr ; et si tu es pauvre, c'est que personne ne vient se faire soigner chez toi. Pourquoi aller se faire soigner chez un dentiste qui n'a pas de client ?

Pierre se rappelle pourtant qu'à ses débuts, il avait fait des frais pour soigner son intérieur, mais il en avait honte. De plus, la cuisine de sa femme, une paysanne russe, empestait le chou et l'ail jusque dans la salle d'attente.

Frantz lui conseille ensuite d'investir son dernier argent dans la publicité, dans une belle enseigne. Enfin, avec les clients, il faut jouer la comédie, faire semblant de chercher, lui passer dix fois le miroir dans la bouche, le faire tourner et descendre sur le fauteuil à vis et, pour finir, comme toujours, lui arracher la dent " avec majesté et un air de tragédie. "

Pierre lui raconte que, parfois, il hésite lors d'un arrachage et qu'une fois, un client l'a frappé à coup de tabouret pour le punir de la douleur. Une autre fois, il a arraché une dent saine au lieu de la malade. Bagatelle, répond Frantz, ça arrive à tout le monde, " arrache les bonnes et tu arriveras à la mauvaise, de toute façon personne ne se rend compte que toi et moi nous ne sommes pas allés à la faculté. "
Théâtre du Nord Ouest
- Paris
Lecture / Lecture
Du 24-01-2019 au 24-01-2019
Jusqu'à - 43%
Instruction générale, sous-titrée Dernières conséquences de la stomatologie. est publiée dans Le Journal de Pétersbourg, du 30 septembre 1885,
Durée : 60 minutes - Théâtre (90 places)

Auteur : Anton Tchekhov 
Artistes : F Almaviva

DESCRIPTION
Instruction générale, sous-titrée Dernières conséquences de la stomatologie. est initialement publiée dans la revue russe Le Journal de Pétersbourg, numéro 268, du 30 septembre 1885, C'est une nouvelle féroce sur le monde des charlatans en médecine.

Pierre, un dentiste sans le sou, rend visite à son collègue et ami Frantz, un Allemand qui a réussi dans ce métier. Pourquoi suis-je si pauvre et toi si riche lui demande-t-il ? Frantz lui fait la leçon : tout est dans le cadre, l'apparence.

Si tu as une entré sordide et un mobilier miséreux, c'est que tu es pauvr ; et si tu es pauvre, c'est que personne ne vient se faire soigner chez toi. Pourquoi aller se faire soigner chez un dentiste qui n'a pas de client ?

Pierre se rappelle pourtant qu'à ses débuts, il avait fait des frais pour soigner son intérieur, mais il en avait honte. De plus, la cuisine de sa femme, une paysanne russe, empestait le chou et l'ail jusque dans la salle d'attente.

Frantz lui conseille ensuite d'investir son dernier argent dans la publicité, dans une belle enseigne. Enfin, avec les clients, il faut jouer la comédie, faire semblant de chercher, lui passer dix fois le miroir dans la bouche, le faire tourner et descendre sur le fauteuil à vis et, pour finir, comme toujours, lui arracher la dent " avec majesté et un air de tragédie. "

Pierre lui raconte que, parfois, il hésite lors d'un arrachage et qu'une fois, un client l'a frappé à coup de tabouret pour le punir de la douleur. Une autre fois, il a arraché une dent saine au lieu de la malade. Bagatelle, répond Frantz, ça arrive à tout le monde, " arrache les bonnes et tu arriveras à la mauvaise, de toute façon personne ne se rend compte que toi et moi nous ne sommes pas allés à la faculté. "
Calendrier





Cliquez d'abord sur une date




Instruction générale, sous-titrée Dernières conséquences de la stomatologie. est initialement publiée dans la revue russe Le Journal de Pétersbourg, numéro 268, du 30 septembre 1885, C'est une nouvelle féroce sur le monde des charlatans en médecine.

Pierre, un dentiste sans le sou, rend visite à son collègue et ami Frantz, un Allemand qui a réussi dans ce métier. Pourquoi suis-je si pauvre et toi si riche lui demande-t-il ? Frantz lui fait la leçon : tout est dans le cadre, l'apparence.

Si tu as une entré sordide et un mobilier miséreux, c'est que tu es pauvr ; et si tu es pauvre, c'est que personne ne vient se faire soigner chez toi. Pourquoi aller se faire soigner chez un dentiste qui n'a pas de client ?

Pierre se rappelle pourtant qu'à ses débuts, il avait fait des frais pour soigner son intérieur, mais il en avait honte. De plus, la cuisine de sa femme, une paysanne russe, empestait le chou et l'ail jusque dans la salle d'attente.

Frantz lui conseille ensuite d'investir son dernier argent dans la publicité, dans une belle enseigne. Enfin, avec les clients, il faut jouer la comédie, faire semblant de chercher, lui passer dix fois le miroir dans la bouche, le faire tourner et descendre sur le fauteuil à vis et, pour finir, comme toujours, lui arracher la dent " avec majesté et un air de tragédie. "

Pierre lui raconte que, parfois, il hésite lors d'un arrachage et qu'une fois, un client l'a frappé à coup de tabouret pour le punir de la douleur. Une autre fois, il a arraché une dent saine au lieu de la malade. Bagatelle, répond Frantz, ça arrive à tout le monde, " arrache les bonnes et tu arriveras à la mauvaise, de toute façon personne ne se rend compte que toi et moi nous ne sommes pas allés à la faculté. "
Commentaires

Vous devez vous connecter pour laisser votre avis pour le spectacle Instruction générale Dernières conséquences de la stomatologie


Il n'y a pas de commentaires pour ce spectacle
Conditions générales de vente

Retrait des places
Vous devez retirer vos billets exclusivement au guichet de la salle de spectacle 20 à 30 minutes avant le début de la représentation :
En présentant votre mail de confirmation au guichet.
Nous vous remercions de préciser que vous avez reservé par Agenda Spectacles.

Placement en salle
Les places que vous réservez par Agenda Spectacles sont groupées et côtes à côtes.

Annulation du spectacle
Un billet de spectacle ne peut être ni repris, ni échangé, ni revendu (loi du 27 juin 1919) : aucune demande d'échange, d'annulation ou de remboursement ne sera recevable après le paiement de la réservation, sauf en cas d'annulation du spectacle.
Si vous effectuez une commande de places supplémentaires, le théâtre vous placera au plus près de votre première réservation, dans la limite des places disponibles.

Invitation
Le site Agendaspectacles.fr délivre des invitations à ces membres aucune invitation ne sera ni repris, ni échangé, ni revendu (loi du 27 juin 1919) : aucune demande d'échange, d'annulation ou de remboursement ne sera recevable après la réservation, sauf en cas d'annulation du spectacle. 

Paiement sécurisé
Le système de paiement adopté par AGENDA SPECTACLES ET LA SOCIETE GENERALE utilise le protocole de sécurité SSL 3.0 pour organiser le cryptage des informations confidentielles (numéro de carte bancaire, date d'expiration) que vous nous communiquez. A aucun moment, le numéro de carte bancaire ne transite sur notre serveur courante.