Recherchez par :





Choisissez une date
2018-09-20 2018-10-20 Elles ont refusé les interventions chirurgicales : elles s'exposent au monde, comme rescapées dans un musée de vraies vieilles naturelles. Au final, deux sexagénaires, sous des drones, dans un futur proche, espèrent un visiteur...

Deux vieilles assises, face au vide.
Elles luttent, se battent et s'exposent. Concours des signes de la vieillesse : taches sur les mains, rides au front, paupières tombantes. Elles exhibent dans cette fête foraine désertée les effets du temps sans collagène, ni bistouri, ni Botox. Elles sont les seules, les ultimes vraies vieilles d'un monde où on ne mange plus ni gluten ni sucre, où des drones de surveillance traversent l'espace, où rôde une brigade sanitaire.

Temps à venir : 2018 peut-être ? Deux femmes dialoguent et se livrent, assises, un combat sans merci. Elles attendent un passant, un client, un sauveur. Rien ne vient. Elles se foutent sur la gueule au moindre centimètre carré volé par l'autre. Mais elles finiront peut-être par bouger, quitter ce monde qui fait peur. Se lever, et partir. Et ensemble, victorieuses. 

Catherine Hiegel a eu l'idée de la pièce avec Tania Torrens : jouer deux vieilles qui refusent les interventions chirurgicales et qui s'exposent au monde. Elles s'inventent un musée de sexagénaires.

Ces deux anciennes de la Comédie-Française ont sollicité Pierre Notte, auteur entre autres de "C'est Noël tant pis" ; "Sur les cendres en avant" ; "Sortir de sa mère" ; "J'existe foutez-moi la paix".

Il a écrit pour elles un duo saignant, écriture au scalpel, duel de vieilles peaux. Elles cherchent la lumière dans un monde aseptisé, sans champignons, sans moucherons, où elles finiraient même par avoir la nostalgie des blattes.
Théâtre du Petit Saint-Martin
- PARIS
Théâtre / Contemporain
Du 20-09-2018 au 20-10-2018
Catherine Hiegel et Tonia Torrens, un duo choc et méchamment drôle, dans une pièce de Pierre Notte !
Durée : 70 minutes - Théâtre (195 places)

Cette pièce est nommé aux Molières 2018 dans 2 catégories :- Le Molière de la Comédienne dans un spectacle de Théâtre public pour Catherine Hiegel, - Le Molière de l'Auteur francophone vivant pour Pierre Notte.

Auteur : Pierre Notte 
Artistes : Catherine Hiegel, Tania Torrens
Metteur en scène : Pierre Notte


DESCRIPTION
Elles ont refusé les interventions chirurgicales : elles s'exposent au monde, comme rescapées dans un musée de vraies vieilles naturelles. Au final, deux sexagénaires, sous des drones, dans un futur proche, espèrent un visiteur...

Deux vieilles assises, face au vide.
Elles luttent, se battent et s'exposent. Concours des signes de la vieillesse : taches sur les mains, rides au front, paupières tombantes. Elles exhibent dans cette fête foraine désertée les effets du temps sans collagène, ni bistouri, ni Botox. Elles sont les seules, les ultimes vraies vieilles d'un monde où on ne mange plus ni gluten ni sucre, où des drones de surveillance traversent l'espace, où rôde une brigade sanitaire.

Temps à venir : 2018 peut-être ? Deux femmes dialoguent et se livrent, assises, un combat sans merci. Elles attendent un passant, un client, un sauveur. Rien ne vient. Elles se foutent sur la gueule au moindre centimètre carré volé par l'autre. Mais elles finiront peut-être par bouger, quitter ce monde qui fait peur. Se lever, et partir. Et ensemble, victorieuses. 

Catherine Hiegel a eu l'idée de la pièce avec Tania Torrens : jouer deux vieilles qui refusent les interventions chirurgicales et qui s'exposent au monde. Elles s'inventent un musée de sexagénaires.

Ces deux anciennes de la Comédie-Française ont sollicité Pierre Notte, auteur entre autres de "C'est Noël tant pis" ; "Sur les cendres en avant" ; "Sortir de sa mère" ; "J'existe foutez-moi la paix".

Il a écrit pour elles un duo saignant, écriture au scalpel, duel de vieilles peaux. Elles cherchent la lumière dans un monde aseptisé, sans champignons, sans moucherons, où elles finiraient même par avoir la nostalgie des blattes.
Calendrier





Cliquez d'abord sur une date




Elles ont refusé les interventions chirurgicales : elles s'exposent au monde, comme rescapées dans un musée de vraies vieilles naturelles. Au final, deux sexagénaires, sous des drones, dans un futur proche, espèrent un visiteur...

Deux vieilles assises, face au vide.
Elles luttent, se battent et s'exposent. Concours des signes de la vieillesse : taches sur les mains, rides au front, paupières tombantes. Elles exhibent dans cette fête foraine désertée les effets du temps sans collagène, ni bistouri, ni Botox. Elles sont les seules, les ultimes vraies vieilles d'un monde où on ne mange plus ni gluten ni sucre, où des drones de surveillance traversent l'espace, où rôde une brigade sanitaire.

Temps à venir : 2018 peut-être ? Deux femmes dialoguent et se livrent, assises, un combat sans merci. Elles attendent un passant, un client, un sauveur. Rien ne vient. Elles se foutent sur la gueule au moindre centimètre carré volé par l'autre. Mais elles finiront peut-être par bouger, quitter ce monde qui fait peur. Se lever, et partir. Et ensemble, victorieuses. 

Catherine Hiegel a eu l'idée de la pièce avec Tania Torrens : jouer deux vieilles qui refusent les interventions chirurgicales et qui s'exposent au monde. Elles s'inventent un musée de sexagénaires.

Ces deux anciennes de la Comédie-Française ont sollicité Pierre Notte, auteur entre autres de "C'est Noël tant pis" ; "Sur les cendres en avant" ; "Sortir de sa mère" ; "J'existe foutez-moi la paix".

Il a écrit pour elles un duo saignant, écriture au scalpel, duel de vieilles peaux. Elles cherchent la lumière dans un monde aseptisé, sans champignons, sans moucherons, où elles finiraient même par avoir la nostalgie des blattes.
Commentaires

Vous devez vous connecter pour laisser votre avis pour le spectacle La nostalgie des blattes avec Catherine Hiegel


Il n'y a pas de commentaires pour ce spectacle
Conditions générales de vente

Retrait des places
Vous devez retirer vos billets exclusivement au guichet de la salle de spectacle 20 à 30 minutes avant le début de la représentation :
En présentant votre mail de confirmation au guichet.
Nous vous remercions de préciser que vous avez reservé par Agenda Spectacles.

Placement en salle
Les places que vous réservez par Agenda Spectacles sont groupées et côtes à côtes.

Annulation du spectacle
Un billet de spectacle ne peut être ni repris, ni échangé, ni revendu (loi du 27 juin 1919) : aucune demande d'échange, d'annulation ou de remboursement ne sera recevable après le paiement de la réservation, sauf en cas d'annulation du spectacle.
Si vous effectuez une commande de places supplémentaires, le théâtre vous placera au plus près de votre première réservation, dans la limite des places disponibles.

Invitation
Le site Agendaspectacles.fr délivre des invitations à ces membres aucune invitation ne sera ni repris, ni échangé, ni revendu (loi du 27 juin 1919) : aucune demande d'échange, d'annulation ou de remboursement ne sera recevable après la réservation, sauf en cas d'annulation du spectacle. 

Paiement sécurisé
Le système de paiement adopté par AGENDA SPECTACLES ET LA SOCIETE GENERALE utilise le protocole de sécurité SSL 3.0 pour organiser le cryptage des informations confidentielles (numéro de carte bancaire, date d'expiration) que vous nous communiquez. A aucun moment, le numéro de carte bancaire ne transite sur notre serveur courante.